Comment faire des joints de carrelage ?

Le joint de carrelage est la dernière phase de la pose de carrelage. Les joints assurent l’étanchéité de votre faïence murale ou carrelage de sol. Mais quelles techniques appliquées pour faire les joints de carrelage ? Voyez ci-après.

Outils et matériaux nécessaires pour faire le joint de carrelage

Pour réaliser le joint de carrelage, munissez-vous de matériaux adaptés :

  • mortier de jointement en poudre ;
  • mortier de jointement en pâte ;
  • décapant pour voile de ciment.

La pose de joints nécessite des outils : seau, malaxeur, truelle, couteau à enduire, raclette en caoutchouc, chiffon, éponge.

A lire également : Comment démarrer la pose d’un carrelage ?

Quelle couleur choisir pour les joints de carrelage

Le choix de coloris est important lorsqu’il s’agit de joint de carrelage. Il participe à la déco de la pièce.

Vous avez opté pour la même couleur que le carrelage ? Imaginez des joints gris associés au carrelage de couleur grise. Cette combinaison ton sur ton procure un air chic à la pièce.

Un coloris contrasté avec les carreaux de carrelage apporte un coup de pep à la décoration. Un carrelage de couleur pastel se marie bien avec des joints au ton vif. De même, le gris convient parfaitement à votre carrelage orange.

Faire les joints de carrelage en 7 étapes

Rien n’est plus simple que la pose de joints de carrelage, à condition de suivre les étapes dans l’ordre.

1 — Laissez sécher le mortier-colle utilisé pour la pose des carreaux de carrelage. 24 heures sont nécessaires en général. Retirez les débris avec un aspirateur.

2 — Préparez le mortier-joint en quantité suffisante pour 2 m2 de carrelage environ pour éviter qu’il sèche trop vite. Pour cela, versez la poudre de mortier dans un seau rempli d’eau. Mélangez avec un malaxeur électrique jusqu’à obtention d’une matière homogène.

3 — Déposez le mortier de jointement à la truelle et étalez-le rapidement à l’aide d’une raclette en caoutchouc. Veillez à ce que le produit s’installe bien entre les carreaux.

4 — Passez la raclette en caoutchouc en diagonale sur les joints pour enlever le surplus de mortier sans les creuser.

5 — Lorsque le mortier-joint commence à sécher, passez un chiffon sec sur les joints en formant des cercles.

6 — Passez ensuite une éponge humide en diagonale sur les joints de carrelage pour les lisser sans les creuser. Rincez l’éponge régulièrement à l’eau dans un premier récipient pour enlever le surplus de mortier puis humidifiez-la avec de l’eau contenue dans un second seau.

7 — Après 24 heures de séchage, lavez le carrelage à l’eau avec une serpillère. La pose de carrelage mural ou au sol est maintenant terminée.

Voile de ciment : comment s’en débarrasser ?

Vous avez remarqué des traces disgracieuses à la surface du carrelage après le séchage des joints ? Il s’agit de voile de ciment. Malgré un nettoyage à l’eau additionnée de produit nettoyant spécial carrelage, cette fine pellicule de poudre ne disparaît pas.

Deux solutions s’offrent à vous. Quel que soit le choix adopté, il faut attendre 10 jours minimum après la pose des joints pour procéder à l’élimination du voile de ciment.

  • Utilisez un produit décapant prévu pour le carrelage émaillé ou non émaillé pour éliminer le voile de ciment.
  • Supprimez la pellicule de mortier avec l’acide chlorhydrique. Mélangez 1/4 d’acide avec 3/4 d’eau. Frottez les carreaux de carrelage avec ce mélange. Rincez ensuite à l’eau claire.

Vous avez maintenant les outils en main pour faire les joints de carrelage. Êtes-vous prêt à vous lancer ?