Comment vidanger un radiateur ?

Votre radiateur siffle, crachote ou tousse de façon anormale ? Avez-vous remarqué qu’il chauffe moins bien qu’avant ? D’ailleurs, il est probablement plus chaud en bas qu’en haut, n’est-ce pas ? En plus il fuit ? Il goutte au niveau du raccordement d’eau, c’est cela ? Eh bien tout semble indiquer que votre radiateur a besoin d’être purgé. Mais pourquoi “purger” un radiateur ? Qu’est-ce que cela signifie exactement ? N’est-ce pas trop compliqué ? Puis-je le faire moi-même ? Si toutes ces questions viennent de vous venir à l’esprit, pas d’inquiétude, on y répond et on vous explique tout de suite comment purger un radiateur dans cet article.

Pourquoi purger un radiateur ?

Qu’il soit en fonte ou en acier, que vous soyez chauffé au bois, au fuel ou au gaz, tout radiateur a un jour besoin d’être purgé. En effet, purger un radiateur est une opération d’entretien régulier. Ce geste permet de maintenir le système de chauffage en bon état. Un chauffage en mauvais état consomme également plus d’énergie, donc son entretien régulier permet de faire des économies.

Un système de chauffage central se compose d’une chaudière et de radiateurs. Les différents éléments sont reliés par des tuyaux, dans lesquels circule de l’eau chaude. Chauffée par la chaudière, cette eau réchauffe les radiateurs qui diffusent alors la chaleur.

Mais avec le temps, de l’air finit par pénétrer dans les tuyaux, créant les bruits de gargouillis dans les canalisations et les radiateurs. On peut alors comparer la situation à celle d’une voiture dont le moteur serait mal réglé. Ça consomme plus. Plus de gaz, plus de fioul, plus de bois selon votre source d’approvisionnement.

Le fait de purger les radiateurs régulièrement permet d’éviter certaines pannes, ce qui allonge automatiquement la durée de vie de votre chaudière.

Comment purger un radiateur ?

Savoir comment vidanger un radiateur est plutôt simple. Purger un radiateur consiste à éliminer l’air qui s’est introduit dans l’installation. Une fois l’air chassé, l’eau circule à nouveau de façon homogène dans le circuit de chauffage.

Pour purger un radiateur, vous avez besoin de plusieurs choses :

  • Une clé de purge ou une pince multiprise ;
  • Des gants épais ou qui résistent à la chaleur ;
  • Un récipient type bac en plastique ; 
  • Une serpillière.

Commencez par éteindre la chaudière et attendez que les radiateurs soient froids. Le système de chauffage doit être éteint pour être sûr que la chaudière ne se déclenche pas.

Sur chaque radiateur, vous trouverez une vis de purge, située en principe d’un côté ou de l’autre. Après avoir placé votre bac en plastique sous la vis de purge, vous pouvez dévisser cette vis. L’air et l’eau présents dans le radiateur s’échappent. Quand plus rien ne sort, ni air, ni eau, le radiateur est purgé. Remettez la vis de purge, et passez au radiateur suivant. Procédez de la même façon avec tous les radiateurs de votre habitation. Rallumez ensuite la chaudière, et uniquement la chaudière. Il faut à présent rétablir la pression. Pour cela, ouvrez le robinet de remplissage de la chaudière et laissez-la se remplir, en surveillant le manomètre, qui doit indiquer la bonne pression au bout d’un certain temps.

Pour information :

  • S’il s’agit d’un logement de plain-pied, la pression idéale se situe entre 1 et 1,5 bar ;
  • Pour une habitation à étage, la pression doit être comprise entre 1,8 et 2 bars.

Lorsque le remplissage de la chaudière est terminé et que la pression est suffisante, vous pouvez refermer le robinet de la chaudière et remettre le chauffage en fonctionnement.

Comme vous le constatez, l’opération est simple et rapide. Le plus difficile est sûrement de ne pas oublier de procéder à cette opération d’entretien courant. Sachez d’ailleurs que si vous êtes locataire, cet entretien vous incombe.