Rénover de vieilles fenêtres

Fenêtre blanche avec pots de fleurs

Lors d’une rénovation d’intérieur, le changement des fenêtres est généralement une étape primordiale : en effet, celles-ci apportent beaucoup à l’atmosphère d’une pièce, tandis que leur qualité joue énormément sur la facture énergétique. Des fenêtres mal isolées provoquent généralement une forte déperdition thermique, ce qui conduit à augmenter la puissance des chauffage… et de ce fait implique une plus grosse consommation d’énergie.

Dans ce cas, quelles sont les bonnes questions à se poser lorsque l’on change ses fenêtres ? De quoi faut-il tenir compte ? Réussir sa rénovation vous dit tout à ce sujet !

Choisir la dépose totale ou la rénovation de fenêtre ?

Avant d’acheter de nouveaux volets roulants pour votre rénovation ou de belles fenêtres design, il vous faut prendre le temps d’observer la structure actuelle de vos fenêtres. Pour les rénover, vous avez en effet le choix : vous pouvez opter pour la « dépose totale » et retirer l’ancien dormant – c’est-à-dire le cadre de la fenêtre, son bâti – ou au contraire conserver ce dernier et effectuer une « rénovation de fenêtre », en déposant la nouvelle fenêtre sur le vieux bâti.

Ces deux méthodes présentent chacune leur lot d’avantages et d’inconvénients :

  • Avec la dépose totale, vous obtenez une plus large ouverture et une meilleure isolation, cependant les travaux sont plus longs et couteux ;
  • Avec la rénovation de fenêtre, vous n’avez qu’à retirer la partie mobile (les vantaux) et à fixer votre nouvelle fenêtre sur l’ancien bâti. Cette méthode est plus rapide et nécessite peu de travaux, en revanche l’ouverture est réduite et l’opération implique que l’ancien cadre soit encore d’une qualité suffisante.
Fenêtre blanche maison

Comment bien choisir mes nouvelles fenêtres ?

Il vous faudra également tenir compte de la structure de vos ouvertures lors de la pose de vos volets : certaines habitations peuvent être équipées de volets roulants extérieurs, quand d’autres n’ont pas été agencées pour cela et ne peuvent recevoir que des volets intérieurs.

Pour le choix de vos fenêtres, il vous faudra là aussi vous poser les bonnes questions : le choix des matériaux est essentiel, et doit être un bon compromis entre praticité et esthétisme. Le PVC est par exemple un matériau bon marché, aux bonnes performances, mais peu original, tandis que le bois est bien plus onéreux mais apporte un certain cachet à une habitation. Toutefois le bois demande un entretien ponctuel, là où l’aluminium ou l’acier vieillissent très bien, sans demander la moindre opération de nettoyage. Il faut donc déterminer son ordre des priorités lors du choix de ses fenêtres !

Enfin, prêtez attention au coefficient thermique de vos nouvelles fenêtres : celui-ci, exprimé en W/m2.K, se nomme Uw. Plus il est faible, meilleure est l’isolation ! À titre d’exemple, un coefficient Uw inférieur à 1,4 W/m2.K correspond à la classe A, la plus performante, là où un coefficient supérieur à 2,2 W/m2.K est associé à la classe F, la plus mauvaise en termes d’isolation.

Source images : Unsplash

Articles relatifs