Comment brancher un interrupteur va et vient ?

Ce que l’on nomme “interrupteur va-et-vient” est un interrupteur dont le branchement permet d’allumer le même point lumineux depuis deux endroits distincts. Le meilleur exemple est celui de l’escalier : vous êtes en haut des marches et vous actionnez l’interrupteur pour éclairer l’escalier avant de descendre. Une fois en bas, vous actionnez un autre interrupteur pour éteindre le même point lumineux. Il est très simple d’appuyer sur un bouton, mais comment brancher un interrupteur va-et-vient ? La réponse à cette question est dans la suite de notre article.

Quelle différence entre interrupteur simple et interrupteur va-et-vient ?

L’interrupteur simple

Si vous hésitez entre le fait d’installer un interrupteur simple ou un interrupteur va-et-vient, sachez que la principale différence entre les deux réside dans leur fonction. L’interrupteur simple possède un point unique de contrôle : vous appuyez dessus pour allumer la lumière, puis vous appuyez à nouveau pour éteindre cette même lumière. Pour brancher un interrupteur simple, il suffit de connecter les deux fils, le neutre et la phase aux bornes correspondantes. D’ailleurs vous remarquerez que l’interrupteur simple est dans une position précise lorsqu’il est allumé et dans l’autre position lorsqu’il est éteint. Cela ne change jamais dans le cas de l’interrupteur simple.

L’interrupteur va-et-vient

L’interrupteur va-et-vient permet de faire exactement la même chose, donc allumer ou éteindre un point lumineux, mais cette fois depuis deux endroits différents. C’est l’exemple de l’escalier que nous évoquions plus haut. Mais il peut s’agir également d’une pièce spacieuse et disposant de deux entrées, dont chacune disposerait de son propre interrupteur. Car bien évidemment, que vous arriviez par un accès ou par l’autre, vous aurez besoin d’allumer la lumière. Il ne serait pas pratique en entrant dans cette pièce de devoir la traverser dans le noir pour atteindre un interrupteur situé à l’opposé. De la même façon, il serait dommage de devoir éteindre la lumière pour ensuite parcourir la pièce de bout en bout pour en sortir. L’installation dans ce cas d’un interrupteur va-et-vient paraît tout indiquée. Un interrupteur sera donc disposé à chaque entrée dans la pièce, et que l’on arrive d’un accès ou de l’autre, il est possible d’allumer ou éteindre la lumière. À l’inverse de l’interrupteur simple, l’interrupteur va-et-vient n’a pas de position précise et reste dans la position où il est une fois qu’il a été actionné, que ce soit pour allumer ou pour éteindre. On parle alors de “contact maintenu”. Ceci se produit parce que l’interrupteur va-et-vient utilise trois contacts, et non pas deux, comme l’interrupteur simple.

À savoir avant de brancher un interrupteur va-et-vient

L’interrupteur va-et-vient utilise trois contacts : le fil neutre, le fil de terre, et le fil de phase, qui est de couleur rouge. Le fil neutre, bleu, et le fil de terre, jaune et vert, raccordent l’éclairage au tableau électrique et ne sont donc pas concernés par le va-et-vient. Le premier interrupteur est branché au fil de phase et le second interrupteur est branché à l’éclairage. Il n’y a donc que le branchement du fil de phase qui diffère avec l’interrupteur simple. Les deux interrupteurs va-et-vient sont ensuite reliés entre eux par ce qu’on appelle des “fils navettes”, qui sont reconnaissables à leur couleur orange.

Créer un circuit va-et-vient

La première chose à faire avant de commencer à brancher un interrupteur va-et-vient est de couper l’alimentation générale depuis le disjoncteur. Il va falloir également percer des trous avec une scie-cloche pour pouvoir passer les câbles. Nous vous détaillons comment brancher un interrupteur va-et-vient en plusieurs points :

  1. Branchez le fil de phase : commencez par repérer la localisation du fil rouge : la phase. Ce fil vient du tableau électrique pour alimenter le premier interrupteur. Et sur le second interrupteur, il alimente le point lumineux. Le fil de phase se branche sur la borne “L” du premier interrupteur. Dénudez-le sur environ 8 ou 9 millimètres et enfoncez-le dans la borne. Si vous utilisez du matériel neuf, les connecteurs sont maintenant automatiques, il n’y a donc rien à visser. Vous venez ainsi de brancher la phase.
  2. Branchez les navettes : après les avoir repérées grâce à leur couleur orange, dénudez les fils et enfoncez-les dans les bornes 1 et 2 du premier interrupteur. Chaque fil orange peut être connecté indifféremment à la borne 1 ou 2 sur chacun des interrupteurs, car l’ordre n’est pas important.
  3. Placez l’ensemble de ce mécanisme dans le logement prévu à cet effet, en ayant soin de ne pas coincer de fil. Les rainures de montage permettent de placer le mécanisme avec précision. Fixez le tout avec des vis. Pour information, le montage à griffes est maintenant interdit dans le neuf. Il est seulement toléré en rénovation. Aussi, si votre interrupteur dispose de ce système de fixation, ôtez les languettes métalliques avant l’installation, sauf si vraiment elles sont indispensables et que vous ne pouvez procéder autrement.
  4. Enfin, fixez ou clipsez la plaque de finition sur le mécanisme. Il s’agit le plus souvent maintenant d’un enjoliveur à clipser. Pour l’ôter, une petite fente sur le côté permet de faire levier avec un tournevis pour le déclipser.
  5. Prenez le deuxième interrupteur va-et-vient et recommencez l’opération. Attention toutefois : il ne s’agit plus d’un fil de phase rouge, mais d’une phase commandée qui est reliée à la source lumineuse, et que vous devez insérer dans la borne “L”.
  6. Enfin, remettez le courant en actionnant le disjoncteur principal, et testez le bon fonctionnement de votre installation.

Le va-et-vient sans fil

Si vous manquez de temps, ou si vous ne souhaitez pas vous lancer dans l’installation classique d’un système d’interrupteur va-et-vient, sachez qu’il existe maintenant du matériel électrique qui permet d’effectuer le branchement d’un va-et-vient sans fil, et qui ne nécessite aucun travaux de percement, bruyants et salissants. En effet, dans le cas d’une rénovation ou même pour transformer un interrupteur simple en interrupteur va-et-vient il a l’énorme avantage de vous éviter de creuser des saignées dans les murs ou de devoir coller des réglettes parfois disgracieuses. Ce système est plus onéreux que le procédé classique, mais vous permet d’économiser sur le montant des travaux, puisqu’il n’en nécessite aucun. Le second avantage de ce système réside dans le gain de temps, toujours précieux. Les saignées réclament de percer, puis de reboucher et enfin d’attendre un certain temps pour que l’ensemble soit bien sec. Dans un kit d’installation de va-et-vient sans fil, les deux interrupteurs sont appelés “le récepteur” et “l’émetteur”.

  1. Procédez à l’installation du premier interrupteur, donc “le récepteur”, à la place d’un interrupteur déjà existant. Veillez cependant à modifier le renfoncement destiné à l’encastrement en prévoyant un logement de 50 mm de profondeur et une boîte d’encastrement adéquate, qui est en principe fournie dans le kit.
  2. Placez ensuite le deuxième interrupteur, donc “l’émetteur”, à l’endroit de votre choix, sachant que la portée du signal de cet interrupteur est en moyenne de 70 mètres maximum. Ce signal fonctionne également à travers les cloisons. Ce deuxième interrupteur s’alimente simplement à l’aide d’une pile 12 V.

Les deux interrupteurs communiquent par fréquence radio, à l’instar d’une télécommande. Nous quittons sensiblement le domaine électrique pour nous introduire dans celui plus récent de la domotique.

A lire également : Tout savoir sur les normes électriques d’habitation

Comme vous pouvez le constater, le branchement d’un interrupteur va-et-vient peut s’avérer relativement complexe pour un profane. N’hésitez donc pas à prendre conseil auprès d’un électricien professionnel pour être certain de procéder de la bonne manière. Les branchements électriques d’une habitation sont une chose à ne pas prendre à la légère et qui nécessite une certaine prudence. Aussi, si vous doutez de vos compétences en matière d’installation électrique, ou si tout simplement vous voulez gagner du temps, n’hésitez pas à avoir recours à la domotique en vous procurant un pack d’interrupteurs va-et-vient sans fil.