Les bons gestes et les bons outils contre le mal de dos

Vous vous lancez dans l’autoconstruction de votre maison ? Vous prévoyez de rénover un vieil appartement ? Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez, vous ne devez pas minimiser l’impact qu’un tel chantier peut avoir sur votre corps et surtout sur votre dos…

Adopter les bonnes postures

Ce n’est pas un hasard si les ouvriers expérimentés plient les genoux plutôt que le haut du corps pour déplacer des charges importantes. Si les professionnels du bâtiment prennent ce genre de précautions, c’est avant tout pour préserver leur dos et leur colonne vertébrale.

Les troubles musculosquelettiques (TMS) chez les maçons et les autres corps de métiers du bâtiment sont l’une des principales maladies professionnelles du secteur. Dans votre cas, le même risque vous guette. Vous devez veiller à vos postures pour ne pas fragiliser davantage votre corps. Donc, commencez par vous accroupir pour saisir des objets. Ensuite, vous devez aménager votre espace de travail de façon à éviter les torsions, les extensions ou les flexions trop prolongées.

Écouter son corps

Même si vous bénéficiez d’une bonne condition physique, votre corps n’est pas habitué à exercer des mouvements répétitifs ni à porter régulièrement des charges lourdes. Bref, votre organisme découvre une activité qui lui était jusque-là étrangère.

Il faut donc le ménager le plus possible. Oui, mais comment ? S’il est vrai qu’un chantier de rénovation ou de construction ne laisse que peu de place à la récupération, il est toutefois nécessaire d’organiser son temps et de limiter la durée des tâches basées sur une répétition des mêmes gestes. La douleur constitue l’un des signaux d’alerte à la disposition de notre organisme pour nous signifier une souffrance excessive. Il est impératif de savoir reconnaître les symptômes annonciateurs d’une affection physique susceptible, à terme, de mettre en péril le bon déroulement du chantier.

Choisir des équipements adaptés

La prévention du mal de dos dans le BTP passe en premier lieu par la mise à disposition d’outils et d’équipements de qualité. Sur votre chantier, vous devez respecter cette mesure.

Pas question, en effet, de faire des économies sur le dos de vos outils ou des appareils que vous allez utiliser à maintes reprises. En privilégiant la qualité, vous allez, d’une part, vous faciliter le travail et, d’autre part, préserver votre santé. Il existe en effet de nombreux équipements de qualité professionnelle accessibles aux particuliers. Ceux-ci permettent, le plus souvent, de mécaniser ou d’automatiser des tâches qui s’avèrent être difficiles à supporter pour le dos et l’ensemble des structures articulaires.