Comment calculer la pente d’un toit ?

Une pente de toit n’a pas seulement un rôle esthétique. Elle favorise un bon écoulement des eaux de pluie, une résistance renforcée face au vent et une solidité accrue du toit. L’inclinaison minimale d’un toit doit également respecter des normes précises. Vous voulez savoir comment calculer la pente d’un toit ? Suivez les indications ci-dessous.

Pente de toit : quelles sont les normes à respecter ?

La pente minimum d’un toit dépend de plusieurs facteurs. Elle doit répondre à des normes précises recensées dans des documents techniques unifiés. Les DTU de toiture renferment entre autres les règles de calculs de la pente d’un toit et l’inclinaison minimum à respecter.

Les zones climatiques

3 zones climatiques sont recensées. Elles doivent être prises en compte dans le calcul de la pente d’un toit.

  • Les maisons de la zone 1 sont situées dans l’arrière-pays, à plus de 40 km des côtes et à moins de 200 m au-dessus du niveau de la mer.
  • Les maisons de la zone 2 se trouvent entre 20 et 40 km des côtes et entre 200 et 500 m au-dessus du niveau de la mer.
  • Les maisons de la zone 3 sont localisées à moins de 20 km des côtes et à plus de 500 m au-dessus de la mer.

La situation de l’habitat

Un autre critère à considérer est la situation de l’habitat. 3 cas se présentent.

  • En situation protégée, la maison est protégée du vent. Vous pouvez choisir tout type de toiture, y compris un toit plat.
  • En situation normale, la maison est exposée aux vents, mais ni trop violent ni trop répétitifs. Optez pour une pente de toit moyenne ou forte.
  • En situation exposée, la maison subit sérieusement les assauts au vent. Souvent située en bordure de mer, elle doit adopter une pente de toit élevée.

Le type de toiture

Respecter l’inclinaison minimum ne suffit parfois pas. Les matériaux choisis pour la couverture du toit influent également sur la pente à mettre en place.

  • Une toiture en ardoise demande une pente de toit minimal d’environ 26 %.
  • Une toiture en chaume demande une pente comprise entre 35 % et 45 %.
  • Une toiture en tuiles de terre cuite nécessite une pente de 13,5 % environ.
  • Une toiture-terrasse dispose d’une pente située entre 1 et 2 % pour permettre l’évacuation des eaux de pluie.

Méthodes pour calculer la pente d’un toit

Deux méthodes s’offrent à vous pour calculer l’inclinaison d’un toit.

Des mesures depuis les combles

Munissez-vous d’une planche d’un mètre, d’un niveau à bulle et d’un mètre ruban.

Posez la planche à l’horizontale contre un chevron qui part du toit. Vérifiez sa planéité avec le niveau à bulle. Mesurez la distance entre l’autre extrémité de la planche et le chevron avec le mètre ruban. Assurez la verticalité de ce dernier avec un fil à plomb de maçon.

Des mesures depuis le toit

Vos combles ne sont pas accessibles ? Placez-vous sur le toit. Ôtez des tuiles pour accéder à un chevron. Posez la planche à l’horizontale contre ce dernier. Mesurez la distance entre l’autre extrémité de la planche et le chevron avec le mètre ruban.

La pente de votre toit est-elle conforme à la règlementation ?