Chaufferie au fioul : comment passer au gaz ?

Si l’on dispose d’une chaufferie au fioul en état de fonctionnement, il peut néanmoins être intéressant de passer au gaz naturel. Avec des tarifs plus avantageux et un approvisionnement moins contraignant, le gaz naturel est une alternative qui nécessite quelques aménagements. Comment effectuer la transition sans difficulté ?

Préparer son logement pour l’utilisation du gaz naturel

Synonyme d’économies, une installation au gaz naturel améliore le confort thermique de son logement tout en empêchant les déperditions énergétiques. Avant d’envisager la pose d’un module de cogénération au gaz, d’un insert ou d’une cheminée à gaz, il est donc nécessaire de vérifier l’isolation de son habitat. La rénovation des murs et des plafonds peut s’effectuer en même temps que le remplacement des conduits de chauffage. Cela permet de tirer parti au maximum des performances de sa chaudière à condensation ou de son système de chauffage au gaz.

Utiliser un simulateur pour estimer ses économies d’énergie

Il est possible d’accéder à des simulateurs virtuels pour convertir certaines données de consommation. Par exemple, la puissance en kW, le type de fioul employé ou la quantité de litres utilisés par an. Ces applications en ligne évaluent les gains en termes d’argent, d’énergie et d’impact sur l’environnement. En moyenne, la mise en service d’une installation au gaz naturel permet d’économiser entre 35 % et 45 % du montant initial. Cela sans compter les diverses aides de l’État, comme le crédit d’impôt ou l’éco-prêt à taux zéro.

Le gaz naturel, une source d’énergie pour une meilleure qualité de vie

Contrairement au fioul, le gaz naturel présente un usage polyvalent. Il permet de chauffer ses pièces à vivre, mais aussi d’utiliser les éléments de cuisson de la cuisine et de produire de l’eau chaude sanitaire. Au même titre que l’installation d’un module de cogénération au gaz, le raccordement au réseau et la mise en service sont à prendre en compte dans l’investissement de départ. Pour cela, l’intervention d’un professionnel est nécessaire. Au terme de la pose, il délivre une déclaration d’installation. Il doit disposer de la certification Qualigaz.

Articles relatifs