Chauffage au sol électrique ou chauffage au sol à eau chaude ?

Le chauffage au sol, appelé aussi plancher chauffant a 2 intérêts principaux :

– confort du chauffage : permet de marcher pied nu chez soi même l’hiver. Diffusion rayonnante sur l’ensemble de la pièce : pas de partie froide.
– chauffage économique : réduction d’environ 10-15% de consommation énergétique par rapport à un chauffage classique.
– sain : pas de poussière
– permet d’optimiser l’espace d’une pièce puisque les convecteurs muraux n’existent pas. Idéal pour les pièce tout en longueur, difficile à aménager et où des radiateurs pourraient gêner l’installation d’un meuble ou d’un canapé.
– compatible avec tous les revêtements de sol.

Prix d’un chauffage au sol

De 100 à 120€ / m2. Ce prix est donné aussi bien pour un chauffage au sol électrique qu’à eau chaude.

Schéma d’installation d’un chauffage au sol

Coupe d'un chauffage au sol / plancher chauffant -  source : QualiteConstruction
Coupe d’un chauffage au sol / plancher chauffant – source : QualitéConstruction

Un système de régulation est indispensable, commandé soit manuellement soit par des sondes intérieures ou extérieures.

La surface de contact, sur le revêtement de sol, ne doit pas dépasser 28°C.

Au pourtour des planchers, un espace doit être laissé sans câbles (minimum de 0,2 m le long des murs extérieurs ; 0,1 m le long des murs intérieurs).

On distingue 2 grands types de chauffage au sol :

Serpetin de chauffage au sol
Serpentin de chauffage au sol

Chauffage au sol  à eau chaude / réversible (chaud / froid)

Des serpentins en plastique souple (classe 0 ou 2) ou cuivre ou acier sont raccordés sur votre  installation de chauffage central. . L’installation des canalisations doit être parfaitement horizontale, et interdire toute possibilité d’inclusions d’air. Le réseau doit être assez dense (2 à 3 ml par m²) pour pouvoir limiter la température de surface à 28°C, et la température de l’eau à 40°C.
Intéressant car il permet de chauffer en hiver et de refroidir en été (chauffage réversible).

Chauffage au sol électrique / à résistance électrique

Sur le même principe, des câbles chauffants blindés (conformes à la norme NF C 32-330), sont noyés dans le béton de la dalle, en serpentins ; ils peuvent être fournis prêts à poser, en nappes ou trames chauffantes modulaires à pas d’espacement constant. La puissance linéïque des câbles usuels va de 15 à 35 W/m.

Mise en température de votre chauffage au sol

Première mise en chauffe [EC]

la première mise en chauffe doit être effectuée au moins 21 jours après la réalisation de la dalle dans le cas d’une dalle en béton ou en accord avec les instructions du fabricant mais de toute façon après un minimum de 7 jours dans le cas de dalle à base d’anhydrite. La première mise en chauffe commence avec un fluide à une température comprise entre 20 °C et 25 °C qui doit être maintenue pendant au moins trois jours. Ensuite, la température maximale de service doit être atteinte et maintenue pendant au moins quatre jours supplémentaires.
Les processus de mise en chauffe et de préchauffage doivent faire l’objet de documents : mise en chauffe initiale – NF EN 1264-4)

La durée de 21 jours est ramenée à 14 jours au minimum dans le cas d’une dalle en béton en raison des exigences du présent document en ce qui concerne la qualité des constituants de la couche d’enrobage.

La température du fluide chauffant est portée à la température maximale de service selon les prescriptions du paragraphe 4.4 de la norme NF EN 1264-4.

Articles relatifs